Xtase

Publié le par Alexis Brunet

 

Tous les samedis,  13h30, France Inter diffuse l'une de ses émissions les plus divertissantes. Cela est dit sans aucuns sarcasmes, ou ironies. « Rendez-vous avec X », présenté par Patrice Pénaud agite nos neurones en nous rendant témoins des mystères de la géopolitique.


Le concept de cette émission est simple. En ligne deux voix. Patrice Pénaud donc, jouant le rôle du journaliste interviewant un spécialiste. Le spécialiste, c'est ce Monsieur X avec qui l'on est convié chaque fin de semaine. Si je parle plus haut de voix, c'est qu'en plus de la qualité de documentation que la production doit effectuer en amont de la diffusion, les renseignements soutirés pas l'interviewer sont servis par une voix exceptionnelle.


Grave, douce et sûre d'elle, cette voix porte les informations qu'elle contient d'une manière incomparable sur le PAF. Il n'y a pas à ma connaissance de larynx équivalent depuis les cours d'histoire de Decaux. L'anonymat de cette voix renforce encore plus l'aspect « secrets d'état enfin dévoilés » de ce programme. L'impression donnée, et voulue, est celle d'entretien avec Monsieur Service Secret Du Monde, durant le 20ème siècle.


On imagine aisément le Monsieur X en uniforme, tète découverte, un armagnac vieux à la main, racontant ses histoires d'espionnage. L'interlocuteur pourrait être un de ces écrivains publics talentueux rédigeant les mémoires du colonel émérite. En prenant à chaque fois soin d'éviter tout conspirationnisme, ces histoires vraies, nous enseignent les travers des toutes puissances politico-militaires.


Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que du temps des mon autonomie automobile j'écoutais ce programme avec tout l'intérêt du curieux que je suis encore. Ho bien sûr j'entends déjà les cuistres me tancer avec leurs arguments anti journalisme-fiction. Aux cuistres, je leurs répond cela .


Aux autres je leur donne donc Rendez vous, avec X, tous les samedis, 13h30, sur France Inter.    

Publié dans BijouX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 26/04/2008 09:02

-)witout any further comment.