Socedème

Publié le

poux.jpgJe suis un « socedème » et apparement ça fait bien rire.
En tout cas l'autre soir, un ami et moi avons (après le rugby) décidé de se retrouver dans un bar, « place du marché » comme on l'appelle à Poitiers. Demis commandés, table trouvée, un jeune homme, épris de boisson vint nous voir en s'esclaffant par un « tiens, salut le socedème! ».
Tout d'abord emmerdé par le bièreux, je rétorque quelques incipiditées afin de pouvoir l'éconduire.

La première question de mon ami (et probablement la vôtre)
fut de définir ce nouveau terme. J'expliquai mon passé politique, et les fréquentes discussions eues avec le fâcheux d'alors, que le houblon n'avait manifestement pas effacées de sa mémoire. Un socedème, entamai-je c'est le diminutif peu affectif pour social démocrate, euphémisme certain pour le « social traitre » d'antan, prononcée au moins une fois lors du baptème de tout bon Jicéhère. « Un Jicéhère, qu'est ce c'est? ». Un jeune communiste révolutionnaire, une sorte de situationniste embrigadé. « Un situationniste? Ho putain faut que j'lire » fit il pour clore le sujet qui ne le passionnait visiblement pas. Tout ce passait bien, il faisait frais ce soir là, et mon ami, sortant d'une soirée, s'en alla, me laissant seul sur le pavé, face à mon café (j'avais de la route...).
 

C'est alors que tout changea. Ma politesse de tout à l'heure n'avait pas dû suffir à mon invectiveur, et profitant d'une pause entre deux gorgées de café chaud, il me fit signe pour me présenter à ses « amis ». Sans se presser la nénette, j'approchai, et à mes oreilles résonnèrent de nouveaux les petites sympathies du début de l'article. Nous étions alors embarqués pour une longue discussion politique. Bien que passionné par ce sujet, je ne me voyais pas vraiment répondre à de jeunes étudiants prenant leurs idées très aux sérieux. Donc j'escouta.
 

Et vas-y que j'essaie de te convaincre, que la gauche "c'était mieux avant", que Ségo elle est nulle, que les mammouths du PS devraient tous se barrer chez Bayrou, etc, etc.

Convaincre. Cela faisait longtemps que je n'avais pas essayé, trouvant l'idée futile, surtout à 1h du matin, et encore plus, un public visiblement incapable d'écouter autre chose que sa personne. Il m'a fallu attendre longtemps avant de pouvoir parler à mon tour. Preuve certaine de la rancoeur du militant en face de moi, il m'assenait les écoutilles avec un « il faut que le PS change ».(à la rédaction de l'article, je suis tenté de remplacer rancoeur par jalousie, mais rancoeur est peut être moins vexant pour eux).

Mes réponses furent disparates, tronquées, interrompues par sa diahrrée incohérente et revancharde. Il parlait comme ce prof de math, dans le péril jeune, disait « le jeune » quand il parlait de la jeunesse. Savait mieux parler de moi de gauche, de Bourdieu, et que la pire des choses qu'il avait fait dans sa vie, c'était de vôter Ségolène au deuxième tour (à ce moment, un silence, ou un rôt je ne sais plus, me permis de placer un "ha car tu n'a pas voter chirac en 2002?" qui fit son plus bel effet). Malgré tout, ou rien, il était visiblement satisfait d'avoir su trouver la voie, en militant.

 
A l'instant, je viens de lire dans le blog d'Hémiprésente que j'étais « engagé ». Je préfère être engagé, et ouvrir ma voix, que militant, et perdre la tète, en la trouvant. 

 

Publié dans PouX

Commenter cet article

saxo246 01/09/2007 17:26

A propos de ton article: "Socedème" que j'ai lu attentivement et posément, plusieurs remarques me viennent en tête. Tout d'abord, c'est un article qui raconte une anecdote ( rencontre d'un poivrot dans un café ), tu expliques très brievement la définition du mot "socedème" en début de paragraphe sans vraiment approfondir. Que veux tu faire passer comme message? Que tu es lassé de parler politique avec des jeunes? Ou que tu es lassé de rencontrer des incrustes avinés à un moment propice? On a l'impression que tu parles ( ou écris... plutôt) afin d'affimer une démonstration de tes talents "vocabulairistes" mais on a pas l'impression que tu veuilles faire passer un message. Ton article apparaît comme anodin, éphémère et surtout anecdotique. Que doit on retenir? Sur quoi doit on réfléchir? bises

Marie-Laetitia 28/08/2007 16:39

Etc 'est pour quand le prochain article hein ????Ca fait déjà plus d'une semaine là ! (vi vi chu gonflée je sais ^^)

alex 28/08/2007 17:15

en chantier, et à cause des vacances et les fournisseurs qui sont fermés , y a eu du retard... . Mais les travaux s'ront fait ma ptit' dame, z'inquiètez pas ! 

Marie-Laetitia 20/08/2007 10:55

Quand j'étais au lycée, sur les murs de la salle des Khâgnes, il y avait une chouette phrase avé le dessin qui va bien d'un marteau frappant un crâne souriant "pour vous ouvrir l'esprit, cassez-vous la tête". J'ai point Khâgné, mais j'ai bien retenu la maxime.